loading...

Vivre en 14-18 : chronique du village et de son maire

Il y a un peu plus d’un siècle une guerre embrasa le monde entier. Un des épicentres se situait dans le nord et l’est de la France. Le dimanche 2 août 1914 la mobilisation générale fut proclamée. 

Dans les villages du sud Touraine c’est bien sûr l’agriculture qui domine. Une agriculture qui combine la production de céréales, les cultures fruitières, l’élevage. Des milliers d’hommes vont rejoindre leurs casernes. A Tours il y en aura 7000 ! Mais aussi au Blanc, à Châteauroux qui font partis de la 9eme Région Militaire. Ils vont souvent servir dans les régiments d’infanterie, abandonnant leurs fermes, leurs commerces  leurs femmes et leurs enfants.

En souvenir de cette période terrible que la commémoration du  11 novembre 2018 va évoquer. Nous allons essayer de donner des nouvelles du village et comment, à l’arrière, nos aïeux ont pu vivre cette période.

Le maire de Mouzay s’appelait Paul Bernier. Il écrivait régulièrement dans le journal « le Lochois » qui paraissait chaque vendredi et il le fit pendant toute la guerre. Il s’est spécialisé dans tout ce qui touchait à l’agriculture, très critique sur les solutions retenues par l’administration militaire, à moins que la censure ne sévisse. Il ne faut pas oublier que nous sommes en Etat d’urgence .

Nous allons vous faire découvrir ses éditoriaux au fur et à mesure des semaines qui nous séparent du 11 novembre. Le premier signé pendant cette période date du 5 février 1915 où le sujet porte sur les allocations attribuées aux familles des soldats de manière bien aléatoires…

 

Le second article porte sur la venue de prisonniers allemands pour aider à la moisson. Il a été publié le 25 juin 1915. Il s’intitule « les devoirs des communes rurales ». Il faut un maximum de récolte pour répondre aux besoins d’un pays en guerre. Pour « fournir au pays le pain nécessaire à sa vie »,  il faut accepter la présence de prisonniers allemands qui aideront aux récoltes. 

Le 15 juillet 1915 une convention est passée entre le maire de Mouzay et le général de la 9eme région militaire. elle précise les conditions pour assurer la présence de 20 prisonniers et de 6 soldats et d’un caporal pour la surveillance.

 

On est en juillet 1015 les battages se préparent… et les inquiétudes aussi sur la disponibilité des machines et des hommes ! Paul Bernier s’alarme.

 

Seconde alarme, dans le Lochois du 29 octobre 1915 Paul Bernier  écrit un article  « du bois pour cet hiver ! ».  Va t’on pouvoir se chauffer ? Il n’y a pas assez de bras?  Le prix de la corde (mesure de la stère) augmente…  alors qu’il y a du bois disponible dans les forêts nationales ! Mais que fait l’administration ?… 

Pour prendre le temps de lire les documents, cliquez sur la diapositive voulue, puis si besoin grossissez l’image à l’écran ou la télécharger (clic droit : « enregistrer l’image sous »)

Contacter votre mairie

La mairie de Mouzay est ouverte au public :

Lundi : 09:00 à 11:30, 13:30 à 15:30

Du mardi au jeudi : 09:00 à 11:30

Vendredi : 09:00 à 11:30, 13:30 à 15:30

Samedi : 09:00 à 11:30

Accueil ouvert uniquement
le 1er samedi de chaque mois.

P'tit Mouzéen - Magazine municipal d'information

P'tit Mouzéen - Magazine municipal d'information

Découvrir le dernier numéro

“ Inscrivez-vous pour recevoir par mail le Ptit Mouzéen et être informé de l’actualité de la commune ! ”